Pourquoi les mouettes ? S1E5 : l'hirondelle et la mésange

Cette semaine, Elanor s'intéresse aux cinéastes et aux musiciens dont les oeuvres s'inspirent des oiseaux... Prêts à prendre votre envol ?

J’espère que vous allez tous et toutes bien. Dans ce contexte compliqué, je dois vous avouer qu’il y a une passion à laquelle je me consacre tous les jours : l’observation des oiseaux. Durant tout l’hiver, je nourris les oiseaux qui fréquentent ma terrasse et mon jardin. Il y ce couple de tourterelles farouches, ces mésanges ; qu’elles soient grises ou charbonnières, qui grignotent les boules de graisse la tête en bas ; et ces grives qui se chamaillent à longueur de temps et qui ont enfin toléré les moineaux débarquant près de la mangeoire, tels les Jets dans West Side Story. Le printemps s’est installé. Les tourterelles ont nidifié ainsi que les mésanges qui se relaient sans cesse pour nourrir leur portée. J’attends les hirondelles, le geai et les piverts…

 


 

LE PODCAST DE LA SEMAINE

Lynchsplaining

Quel réalisateur me semble être le plus lié aux oiseaux ? Étrangement, ce n’est pas Alfred Hitchcock qui s’impose à mon esprit, mais David Lynch. Pourquoi ? Je l’ignorais dans un premier temps, mais j'ai suivi mon intuition (démarche qui plairait à ce réalisateur). Au fil de mes recherches sur le net, j'ai noté que je n’étais pas la seule à l’avoir associé aux oiseaux et j’en ai compris la raison : Twin Peaks.

 

Créée à la fin des années 80 par David Lynch et Mark Frost, cette série décalée, singeant les codes du soap-opéra, nous plonge dans les mystères d’une ville moyenne des Etats-Unis, dans laquelle les Hommes et la Nature cachent leurs secrets. Dès le générique, Lynch impose les oiseaux : un troglodyte symbolise la Nature, puis au fil des épisodes un mainate dénonce un coupable dans un commissariat et la chouette devient omniprésente…

 

Si l’univers de la série de David Lynch vous est inconnu, ou si vous souhaitez simplement approfondir vos connaissances, je vous encourage à écouter le podcast Lynchsplaining.

 

Durant 43 épisodes, Dorian, Sofiane et leurs invités, admirateurs férus et documentés du réalisateur, décortiquent chaque épisode de la série et son symbolisme. Ce podcast intelligent vous permettra peut-être de pénétrer le subconscient de cet artiste iconoclaste qui ne cesse de fasciner.

 

>>> À écouter ici

>>> Retrouvez 4 films de David Lynch et deux documentaires qui lui sont consacrés dans l’onglet cinéma à la demande de nos ressources en ligne !

 


 

LA CRITIQUE DE LA SEMAINE

Sibel, de Çağla Zencirci & Guillaume Giovanett

Sibel, 25 ans, habite avec son père et sa sœur dans un village de montagne isolé qui domine la mer Noire. Muette, elle réussit à s'exprimer grâce au langage sifflé, un moyen de communication ancestral qui retranscrit à travers les sons toutes les syllabes de la langue turque. Considérée comme une citoyenne de seconde zone, elle se met à chasser un loup mystérieux qui est devenu le cauchemar des femmes du village, qui n'osent plus s'aventurer dans le bois où l'animal se cacherait. À la recherche de la créature, elle rencontre un fugitif, blessé, sans forces et vulnérable...

 

La critique d’un film est un exercice difficile. Sur le fil, je dois pouvoir vous donner envie de le regarder sans trop le dévoiler. Armée d’un fusil offert par son père, chaussée de bottes rouges trop grandes pour elle, Sibel court, se faufile, rampe avec maitrise et animalité dans la forêt turque, chassant ce loup qui empêche les femmes de son village de respecter d’anciennes traditions.

 

Dans ce film, alors que le langage articulé ne forme que des discours archaïques et intolérants, Damla Sönmez prête à Sibel ses grands yeux où nous lisons une nuée de sentiments tels que l’amour, la frustration le désir, la colère, la compassion et de sa bouche sort cette langue extraordinaire proche du chant d’oiseau : la langue sifflée de Kuşköy, nom du village où fut tourné ce film et qui appartient aujourd’hui au patrimoine immatériel de l’Humanité.

 

Cette lecture d’un célèbre conte de fée, récompensée à 16 reprises dans les festivals l’année dernière est un manifeste féministe et naturaliste dont la dernière scène vous marquera longtemps.

 

>>> A voir sur notre médiathèque numérique

 


 

L'ALBUM DE LA SEMAINE

Utopia, de Björk

Après l’onirisme de Lynch et le symbolisme de Sibel, je vous invite à vous installer confortablement, un casque vissé aux oreilles pour lancer l’album Utopia de Björk.

 

Composé en 2017 avec Arca, producteur de musiques électroniques, cet album de 14 titres est une ode à la Féminité. Björk crée une poésie musicale où la Femme s’exprime dans une Nature réinventée grâce aux instruments électroniques mêlés aux instruments antiques comme les flutes ou les harpes qui rappellent la lyre. Ainsi, d’une voix susurrée ou plus assumée, elle confesse ses émotions à fleur de peau et ses amours dans le vent, figuré par des chœurs d’église Pagan. Telle une prêtresse, elle rappelle les œuvres médiévales. Ici une simple note soufflée ou un sampler peut symboliser à la fois l’éclosion d’une fleur ou la présence d’un oiseau dont l’envol ne sera qu’une suite de notes interprétées à la flûte.

 

Promenez-vous, perdez-vous dans cette flore et cette faune, vous vivrez une expérience sonore et sensorielle inédite.

 

>>> A découvrir sur l’application MusicMe disponible avec votre carte de bibliothèque !

Björk est une artiste complète qui accompagne son album audio d’une série de clips l’illustrant à la perfection (A découvrir ici).

 


 

LA CHANSON DE LA SEMAINE

Birds Part I & II et Piporthnitology Part I & II de Chassol

Exceptionnellement, ce n’est pas une mais quatre chansons que j’aimerais mettre en avant. Il s’agit de Birds Part I & II et Piporthnitology Part I & II, extraits du quatrième album de Chassol, Big Sun, publié en 2015. J’ignorais tout de cet artiste avant de le découvrir pendant le festival Piano is not Dead cette année.

 

Diplômé du conservatoire de Paris et de la célèbre Berklee College of Music en 2002, ce pianiste français emprunte les sonorités, les rythmes de la nature et de notre vie quotidienne pour les réinterpréter au piano ou autres claviers et à la batterie. Artiste de la même génération que Thomas de Pourquery ou Jeanne Added, il se plait à abattre les frontières entre le jazz, le funk, la musique répétitive et la pop.

 

Ainsi avec Birds part I & II et Pipornithology part I & II, il imagine des mélodies accompagnant le piaillement des oiseaux, le chant du coq, le discours poétique suivi des sifflements de l’ornithologue en Martinique. Il se dégage de ces quatre morceaux une atmosphère vintage rappelant les années 70 et Francois de Roubaix.

 

>>> Retrouvez la discographie de Chassol sur l’application MusicMe disponible avec votre carte de bibliothèque

 


 

LE CONCERT DE LA SEMAINE

L’Oiseau de feu, d’Igor Stravinsky

Je dois vous confesser que j’ai commencé à apprécier la musique classique tardivement et cela grâce aux bandes originales des films de Stanley Kubrick. J’aime, lorsque je ferme les yeux en écoutant une œuvre, imaginer les différents tableaux et l’histoire racontée. C’est sans doute pour cette raison que la musique composée à la fin du 19ème siècle me parle. Le renouveau de la danse et l’invention du cinéma a sans doute influencé de grands compositeurs comme Ravel, Debussy et Stravinsky dont le travail me touche particulièrement. Nul besoin d’avoir étudié la musicologie pour comprendre L’Oiseau de feu que je vous conseille aujourd’hui. Cette pièce composée en 1910 nous emmène en pleine mythologie orientale, où un oiseau de feu au plumage magique aidera un seigneur à épouser une princesse.

 

>>> Rendez-vous sur notre ressource numérique Philharmonie à la demande, où vous pourrez retrouver la description de cette œuvre ainsi qu’une captation audio narrée par des collégiens en 2003 et une captation vidéo de la représentation donnée par l’ensemble Dissonances !

 


 

A bientôt… et surtout restez curieux !

ELANOR

Add new comment

  • L’Éveil de la permaculture

    Projection du film L’Éveil de la permaculture d’Adrien Bellay suivie d’un débat en présence de l’association Graine d’union.

  • 20 ans de reconstruction en Normandie

    Grâce à des films amateurs, le public se retrouve au cœur de la Reconstruction, avec des images capables de nous expliquer l'histoire de la Normand

Monday 03August 2020

M T W T F S S
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31