Sélection : zoom sur les éditions Sabine Wespieser

Vous avez sans doute remarqué dans nos rayonnages les ouvrages parus chez Sabine Wespieser Editeur : presque carrés, de couleur ocre et avec un graphisme minimaliste, marqué par la sobriété...

Dans l'équipe romans-littérature, nous apprécions le travail de Sabine Wespieser. Ses choix éditoriaux, à la fois exigeants et accessibles, sont très souvent l’occasion de belles découvertes littéraires. Nous espérons que vous trouverez autant de plaisir que nous à les lire...

 

Cette éditrice indépendante a un beau parcours. Depuis une quinzaine d'années, au rythme d'une dizaine de parutions par an, cette ancienne d'Actes Sud a gagné l'estime des lecteurs et des professionnels du livre.

 

Ses publications, dont elle rédige toujours la quatrième de couverture, révèlent son engagement auprès des auteurs, le soin apporté à chaque ouvrage et sa volonté farouche de le défendre.

 

Si elle a déclaré « Nous rêvons tous d’éditer un futur classique » (lemondedeslivres.fr, 23 janvier 2014), c’est avant tout dans une perspective de donner aux auteurs auxquels elle croit la possibilité de se développer, de mûrir, de construire une œuvre. Cela implique du temps. Un soin particulier qui explique que cette maison d’édition ne soit pas dans un rythme frénétique de publication...

 

 

 

 Notre sélection :

 

 

Dobryd, Ann Charney

A 5 ans, la petite fille qui sera la narratrice de ce récit a passé la moitié de sa vie cachée entre le toit et le plancher d’une grange. Juive polonaise, avec sa mère, sa tante et le soldat russe qui les libère de leur cachette, elle apprendra à vivre tout en découvrant les récits sur leur vie « d’avant ». Des souvenirs douloureux ou héroïques qui ne parviendront cependant pas à faire oublier le drame terrible et l’antisémitisme qui persistera encore après la guerre, menant la famille à l’exil. Un récit poignant et sobre, toute en retenue, qui sait se faire à la fois intime et pudique.

 

 

Le Tabac Tresniek,  Robert Seethaler

1937. Le jeune Franz quitte ses montagnes autrichiennes pour aller gagner sa vie à Vienne. Il va travailler chez Otto Tresniek, buraliste aussi unijambiste que caustique dont un des clients les plus fidèles s’appelle Sigmund Freud. Alors que le national-socialisme s’apprête à plonger l’Autriche et le monde dans les ténèbres, nous suivons ces trois protagonistes dans un roman émouvant où la petite histoire rejoint la grande. Premier livre traduit en français pour l’auteur, qui a également publié en 2015 « Une vie entière » (voir plus bas).

 

 

Amours, Léonor de Récondo

Dans Amour, Léonor de Récondo sculpte la grossesse non désirée d'une femme de chambre, soumise au droit de cuissage par son notaire de patron. Céleste tombe donc enceinte et tente, tant bien que mal, de cacher sa grossesse à la maisonné. Jusqu'au jour où Victoire, la maîtresse de maison, la découvre dénudée… Un roman d’une grande sensibilité qui se lit avec plaisir ! D.L.

 

 

L’histoire de Chicago May, Nuala O’Fuolain

« Vous avez lu l'histoire de Jesse James, comment il vécut, comment il est mort, ça vous plut, hein ? Vous en d'mandez encore ? » … Et bien, lisez L’histoire de Chicago May !  Nuala O’Faolain se penche sur l’itinéraire atypique d’une jeune irlandaise partie comme tant d’autres aux Etats Unis. Son premier délit consiste à voler les économies de ses parents pour la grande traversée... S’ensuivra une vie de vols divers et variés, de prostitution, de participation à des braquages. May connaitra la prison en France, en Angleterre et aux Etat Unis : une vie rocambolesque, un destin à la fois tragique et captivant.

 

 

Le blues des grands lacs, Joseph Coulson, 2010

Il est difficile de résumer ce roman où s’entrecroisent les récits de trois générations d’hommes : du grand père au petit fils en passant par le père. Trois parcours de vie entre blues, navigation maritime et contrebande d’alcool. De l’atmosphère des clubs de jazz, en passant par des bateaux en cale sèche, on y voit des individus se battre envers et contre tout, le plus souvent contre eux-mêmes. Une lecture exigeante, qui rend compte de la complexité de ces hommes confrontés au poids leurs propres rêves et des attentes qui pèsent sur eux.

 

 

Une vie entière, Robert Seethaler

C’est bien le récit d’une vie entière que nous fait l’auteur. Cette vie, c’est celle d’un jeune enfant, depuis ses premières années jusqu’à sa mort. Une vie en montagne, une vie de labeur et de travail épuisant, une vie à contempler l’arrivée de la modernité. Ce récit est passionnant. Au-delà de l’aspect rétrospectif sur les changements divers et variés (arrivée de l’électricité, etc.), et les évènements plus ponctuels (seconde guerre mondiale) qui ont un impact collectif, on contemple une trajectoire individuelle et singulière. Toute une vie : c’est à la fois si riche et si bref, finalement.

 

 

 

Bonnes lectures !

L’équipe romans-littératures

 

 

 

Add new comment

Saturday 26September 2020

M T W T F S S
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30