Le Château de Hurle

Dans cette période où la littérature ado déborde de fantasy sous toutes ses formes (je suis sûre que la dystopie, le réalisme magique ou le steampunk n’ont plus de secret pour vous), je vous propose de revenir un peu en arrière avec un livre de Diana Wynne Jones publié en 1986, et qui n’a pas pris une ride...

Le Château de Hurle est un roman initiatique merveilleusement inventif, où rien n’est ce qu’il semble être. Parfois poétique, toujours très drôle, ce n’est sûrement pas un hasard si Hayao Miyazaki l’a adapté en 2004, à sa manière, sous le nom du Château Ambulant. (Que je vous recommande aussi très fortement, mais ne pensez pas que parce que vous avez déjà vu le film, vous connaissez le livre, car mis à part le principe de départ, ils n’ont rien à voir.)

 

On y suit Sophie, l’aînée de la famille Chapelier, qui, comme elle est l’aînée, est sûre que jamais rien de bon ne pourra lui arriver. Cela semble se confirmer lorsqu’elle devient la victime, par erreur, d’un maléfice qui la condamne à avoir 60 ans… Quand on en a 18, c’est plutôt la poisse ! Mais ce maléfice la forcera à voir le monde, et surtout, surtout, lui fera rencontrer Hurle, magicien brillant, gallois, terriblement vain, et qui déteste qu’on l’oblige à faire quoi que ce soit !

 

Bref, on y apprend que la confiance en soi, ça se travaille, que l’amour peut naître de la manière la plus improbable qui soit, et que l’apparence ne fait – définitivement – pas tout.

Tags : 

Add new comment

Thursday 29October 2020

M T W T F S S
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31