Vendredi Lecture : Médias, sortir de la haine ? de François Jost

François Jost, sémiologue spécialiste de l'image et des médias, décode les raisons du désamour du public pour les informations.

De la critique à la haine

Depuis longtemps le public se méfie des images ou des informations issues des médias. Les médias sont  soupçonnés de collusion avec le monde politique ou des affaires. De la méfiance on est passé à la violence. On l’a vu à l’occasion de la couverture médiatique du mouvement social des Gilets Jaunes, point de départ de l’analyse de François Jost.

 

Un problème d’éducation à la lecture de l’image

La construction de l’information par les journalistes passe pour une manipulation des images ou des faits voulue dans le but de mentir ou désinformer sciemment la population. Les pratiques des chaines d’information en continu amplifient ce phénomène. La crise des médias va de pair avec l’émergence des réseaux sociaux qui propagent des théories du complot.

 

La perception de l’information par le public

Tout individu en possession d’un smartphone peut produire une image, elle-même construction d’une information, mais qui devient "SA" réalité. De fait, les rumeurs ou les théories du complot font florès sur internet ou les réseaux sociaux. L’information devient une opinion plutôt qu’un fait vérifié.

 

Restaurer la confiance pour sortir de la haine

François Jost propose de revenir aux fondamentaux du métier de journaliste pour combattre les accusations de « fake news » ou d’ « infox ». Grâce à cet ouvrage on comprend mieux les difficultés actuelles des médias à fabriquer de l'information.

 

Valérie

 

Médias : sortir de la haine ?>>> Médias : sortir de la haine ?

François Jost, CNRS, 2020

 

 

 

 

 

Add new comment

Wednesday 21April 2021

M T W T F S S
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30