Choc des civilisations pour un ascenseur Piazza Vittoria, Amara Lakhous

Traduit de l’italien par Elise Gruau
Actes Sud, collection Babel, 2012

Dans l’ascenseur d’un immeuble du vieux quartier de Rome « Piazza Vittorio » où habitent de nombreux immigrés, un habitant, surnommé « le gladiateur », est retrouvé assassiné.

Qui est l’assassin ? Pourquoi Amedeo, ami de tous, disparaît-il ce même jour ? Chaque chapitre apporte une vérité, celle des habitants de l’immeuble qui s’appellent Parviz Mansoor Samadi, Iqbal Amir Allah, Antonio Merini, Benedetta la napolitaine, ou encore Johan Van Marten…

Chaque chapitre livre un regard, un caractère, son lot de malentendus, de préjugés, de peurs, ou d’espoirs, son « hurlement ».

Cette comédie sociale offre avec gravité, humour et grande efficacité des clés d’observation et de réflexion sur les mécanismes de la peur de l’autre : l’étranger, celui qui vient d’un pays lointain, d’une autre région, d’une autre ville, d’un quartier, d’un étage, d’une génération différente…

Ce roman a été primé plusieurs fois en Italie et en Algérie.

 

A lire aussi :

Divorce à la musulmane à Viale Marconi

Amara Lakhous

Actes Sud, 2012

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Rentrer les caractères contenus dans l'image.

Lundi 24Juin 2019

l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30