Demande à la poussière de John Fante

Dans les bas-fonds d’une Amérique poussiéreuse et miséreuse, Arturo Bandini (l’alter ego fictionnel de John Fante) est un apprenti écrivain continuellement à la recherche de LA nouvelle qui pourrait succéder à sa première publication maintenant bien lointaine (et par ricochet d’argent, de nourriture, de femme(s), d’un sens à sa vie…)

Prisonnier de sa pathétique existence, le personnage oscille, sans oublier aucune couleur de l’âme humaine, entre bonté, faiblesse, méchanceté, tendresse, dépression, euphorie, cruauté…  

Embrassant frontalement les thèmes majeurs d’une littérature universelle –l’amour, la création, la mort- le récit s’ancre par ailleurs de plain pied dans la réalité sociale et historique des années 30 durant lesquelles le roman a été écrit (la Grande Dépression américaine, la guerre en Europe).

Profond, violent, direct, romantique, régulièrement drôle et souvent tragique, ce deuxième roman mettant en scène Arturo Bandini est toujours aussi puissant, presque 75 ans après sa première parution.

 

Thierry

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Rentrer les caractères contenus dans l'image.

Lundi 24Juin 2019

l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30