Eux sur la photo de Gestern Hélène, Arléa, 2011

Créées il y a 25 ans, les Editions Arléa offrent aujourd’hui, un catalogue riche. Parmi les différents romans, plusieurs points communs : pudeur, délicatesse et subtilité.
Ces sentiments sont particulièrement présents dans le titre d’Hélène Gestern « Eux sur la photo ».

Afin d’obtenir des informations sur sa mère décédée alors qu’elle est âgée de seulement trois ans, Hélène publie une photo dans un journal. Sur cette photo : sa mère en compagnie de deux hommes. Rien de plus. En Angleterre, Stéphane, un scientifique reconnait un des hommes qui est  le père d’Hélène.  A la suite de cette découverte va naitre entre les deux personnages une correspondance faite de cartes, d’emails, où chacun apporte à l’autre des détails délicats sur sa vie familiale. Tout d’abord courtois, polis, ces échanges deviennent peu à peu très  personnels. Souvent brefs, ils font ressortir peu à peu  la peur d’apprendre des secrets familiaux jusqu’alors cachés.

Une véritable réflexion sur les secrets de famille apparaît dans ce roman :
Faut-il toujours chercher à savoir ?
Comment vivre avec ces révélations ?
Tout cela va t il changer le regard que nous portons à nos proches ?
Faut il fouiller dans notre passé familial pour mieux vivre avec ?

Si vous aimez cette thématique, alors  je me permets de vous suggérez  également le roman de Martin Suter « Small world » Edition Bourgois. Ce titre, déjà un peu ancien (1998), est superbe.

 

FB

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Rentrer les caractères contenus dans l'image.
  • Presse et vous

    NOUVEAU - Journaux, magazines, revues : comment choisir parmi tous les titres ?

Lundi 06Avril 2020

l m m j v s d
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30