La Fille du Train (Paula Hawkins)

Un roman fragmenté pour un suspens intense. Bref, un polar qui tient en haleine !

Curieux de découvrir ce qui se cachait derrière ce récent succès littéraire, je me suis donc plongé dans ce polar dont j’entendais parler depuis quelques temps déjà.

 

Force est de constater que l’auteure a trouvé la formule qui marche : une histoire fragmentée qui passe d’un personnage à l’autre, un suspens qui s’appuie sur différents éléments (la mémoire défaillante, les failles de certains personnages …), tout cela à partir d’un trajet en train pour se rendre à son travail.

 

C’est l’irruption du crime dans le quotidien qui a ce quelque chose de fascinant : sans voir le meurtre directement, l’héroïne principale perçoit des fragments de vie, des attitudes, qu’elle agence en fantasmes divers et variés. Elle s’amuse ainsi à imaginer la vie des gens qu’elle voit quelques secondes à peine, mais chaque jour, depuis le wagon de son train qui la mène et la ramène de son travail.

 

C’est un peu « fenêtre sur cour » depuis un train, où l’intrigue se mêle aux difficultés personnelles de l’héroïne. Bien entendu, entre alcoolisme, situation amoureuse catastrophique et déprime (forcément), celle-ci mènera l’enquête. Une enquête qui sera également une recherche sur elle-même, égarée dans une vie qui semble la dépasser et sur laquelle elle a perdu prise.

 

Une lecture conseillée, et idéale si vous avez un trajet quotidien en train, ce roman convenant à merveille à une lecture par petits morceaux.

 

Olivier A.

 

 

>>> La Fille du Train, de Paula Hawkins, 2015

 

 

 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Rentrer les caractères contenus dans l'image.

Samedi 25Novembre 2017

l m m j v s d
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30