Le parapluie vert de Yun Dong-Jae

Cet album est idéal pour apprendre à décrypter des illustrations, il invite aussi à l’éveil à l’art et à la peinture. Ce livre permet de faire une éducation à l’image et de se rendre compte que les illustrations ne sont pas seulement le prolongement d’un texte mais le complète ou veulent dire tout autre chose que ce que le texte laisse entendre.

Voici une proposition de déroulement de séance de présentation de l’album :

Au choix de l’intervenant, lire l’histoire d’abord puis reprendre au début pour l’analyser ou

Faire décrire au fil des pages, au fur et à mesure de la lecture, les illustrations par les enfants, ils doivent essayer de deviner les intentions de l’auteur. Ci-dessous sont citées les pages à observer plus attentivement :

- Page de titre : fenêtre, pluie, bout du parapluie vert

- Page 1 : fenêtre, pluie, petite fille avec le parapluie

- Page 3 : les tons, couleur pour la petite fille, marron, triste pour le temps

- Page 4 et 5 : illustrations encadrées

- Page 6 et 7 : seule la petite fille est en couleur

- Page 9 : la boite de conserve est verte, même couleur que le parapluie.

- Page 12 et 13 : faire remarquer que la petite fille est hors du cadre, elle regarde de loin, comme les enfants qui regardent le livre. Elle est à leur place, ils sont à la sienne. Thème de la posture du lecteur.

- Page 14 et 15 : on voit le reflet de la petite fille dans la vitre. Elle n’est pas dessinée mais elle est bien là. Revenir à la page d’avant pour bien faire comprendre cet effet aux enfants. Les enfants sont donc placés au même plan que la petite fille. Technique du hors champ. On peut mettre en relation cette technique avec l’art et la peinture en se référant à Velasquez Las Méninas ou Van Eyck Les époux Arnolfini.

- Page 16 : la petite fille est à moitié hors cadre.

- Page 18 : voir texte, remarquer les habitudes scolaires différentes en Corée à comparer avec la vie scolaire des enfants présents.

- Page 20 : faire observer l’apparition d’un reflet vert, la petite fille s’approche du mendiant. Faire observer que le texte parle du mendiant mais qu’on ne le voit pas. Démontrer que c’est le même effet utilisé qu’aux pages 14 et 15. Les enfants sont cette fois ci à la place du mendiant.

- Page 22 et 23 : on voit un peu plus le reflet de la petite fille. On ne voit  toujours pas le mendiant, l’enfant est placé dans la peau du mendiant. Observer les réactions des enfants.

- Page 26 et 27 : on ne voit que le reflet du parapluie ouvert qui protège le mendiant.

- Page 28 et 29 : faire remarquer le changement de tonalité, le beau temps est revenu. La petite fille est encore hors cadre. Elle observe la scène sans y participer.

- Page 30 : le mendiant est parti, reste le parapluie. Laisser les enfants faire plusieurs hypothèses, où est le mendiant ? pourquoi a-t’il laissé le parapluie ?

 

Texte sur la différence (sociale), l’acceptation ou le rejet de l’autre. Texte minimaliste à l’inverse des illustrations et de la technique du dessin choisie qui oblige le lecteur à prendre position, à laisser parler ses émotions.

 

Le parapluie vert a fait partie du Jury Jeunes Lecteurs 2009.

Référence disponible dans toutes les bibliothèques municipales.

 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Rentrer les caractères contenus dans l'image.

Mercredi 17Juillet 2019

l m m j v s d
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31