Les proies : dans le harem de Kadhafi

Une plongée aussi stupéfiante que terrifiante au cœur d’un pan méconnu de la folie de Kadhafi.

Bien sûr, quand on s’intéresse un tant soit peu à la marche du monde, on sait que Kadhafi était un dictateur. Ce que l’on sait moins, c’est que la folie de cet homme s’exerçait également dans le domaine de la sexualité.

Annick Cojean, grand reporter au journal Le monde, nous livre dans ce document une enquête minutieuse et édifiante, menée pendant des mois en Lybie. Aux prémices de ce travail, la rencontre avec une jeune femme, Soraya, qui a appartenu pendant des années aux fameuses « Amazones », cette troupe exclusivement féminine, officiellement chargée de la sécurité de Kadhafi.

En vérité, ces femmes étaient les esclaves sexuelles du « guide », souvent repérées, enfants, lors de visites dans des écoles, puis enlevées à leurs familles. S’ensuivaient alors pour ces jeunes filles des années de viols, de tortures et d’humiliations de toutes sortes. Cette « prédation » sexuelle pouvait aussi s’exercer sur les femmes, sœurs ou filles de personnages importants lybiens ou étrangers et devenir ainsi une arme de guerre.

Seule Soraya a osé parler après la mort du dictateur. Parce que toutes ces femmes, victimes de la folie d’un homme, devenaient par là-même coupables du déshonneur de leur famille. Double peine pour elles. Les rares parvenues à se sortir de cet enfer ne pouvaient retourner auprès des leurs : en Lybie, c’est une honte trop lourde à porter…

Ce livre courageux, émouvant et révoltant à la fois, brise un tabou toujours aussi fort, plus d’un an après la mort du dictateur…

 

Corinne

 

Les Proies : dans le harem de Kadhafi d'Annick Cojean

Grasset, 2012

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Rentrer les caractères contenus dans l'image.

Jeudi 21Mars 2019

l m m j v s d
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31