Lettre d'une inconnue

Un film de Max Ophuls, 1948.

Nous sommes à Vienne en 1900. Quelques heures avant de se battre en duel avec un mari trompé (d’ailleurs il a bien l’intention de prendre la tangente avant), Stefan Brand, ex-pianiste célèbre et grand séducteur reçoit une longue lettre d’une femme, une inconnue qui en fait n’en est pas vraiment une, mais il ne le comprendra qu’à la fin du film (non mais, je vous jure, parfois, c’est bête un homme !...).

Commence alors en flash back, l’histoire douloureuse d’une femme qui aimera un homme toute sa vie sans que ce sentiment soit partagé. Pire même, puisque après des années de « séparation », alors qu’ils se retrouvent par hasard, elle s’aperçoit qu’il ne la reconnait même pas (ah, cette scène où la douleur de cette prise de conscience se lit dans les yeux de Joan Fontaine, elle est terrible). Pourtant, je ne veux pas tout vous raconter, mais il aurait eu des raisons pour au moins la resituer un minimum.

Bon, je blague mais c’est vraiment un film émouvant (tiré d’un roman de Stefan Zweig). J’avoue que je suis assez fan de Joan Fontaine et Louis Jourdan (un frenchie, s’il vous plait) a un petit air de Georges Cloney (ça, c’est mon côté midinette).

Par contre, le film est peut-être à déconseiller pour les personnes en plein chagrin d’amour… à moins d’avoir envie de pleurer un bon coup, ça fait du bien de temps en temps…

CB.

Tags : 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Rentrer les caractères contenus dans l'image.
  • Docs en stock

    Profitez de documentaires passionnants projetés sur grand écran !

  • Ciné Mômes jusqu'à 4 ans

    De la comédie aux documentaires : les bibliothèques vous invitent à des cycles de projections publiques pour tous !

Mercredi 17Juillet 2019

l m m j v s d
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31