Pulp, de Charles Bukowski

Un hommage au roman de gare.

Imaginez un roman où l’on trouverait tous les stéréotypes du roman de gare : un détective privé alcoolique et fauché, des vamps, des courses-poursuites, des bagarres de bars, des flingues et des gueules de bois carabinées … Tout y est !

 

Mais au-delà de cet exercice de style mené avec brio, c’est l’humour de Charles Bukowski qui fait des ravages. Si Pulp est une de ses dernières œuvres, et si celle-ci n’est pas son titre le plus connu, elle témoigne de la capacité de l’auteur à nous emmener dans des aventures rocambolesques et de sa capacité à se fondre à la perfection dans un style bien souvent décrié et considéré comme de la sous-littérature. On est happé, on rit, et on dévore ce petit livre avec avidité.

 

A conseiller aux fans de polars et à celles et ceux qui veulent découvrir Bukowski en commençant par un texte court et jubilatoire.

 

 

Olivier A.

 

 

 

>>> Pulp, de Charles Bukowski, 2007 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Rentrer les caractères contenus dans l'image.

Dimanche 26Février 2017

l m m j v s d
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28