Vers l'abîme, Erich Kästner

Un roman allemand visionnaire et avant-gardiste

Ouvrage publié en 1931 dans une édition expurgée, certains passages ayant été jugés trop obscènes ou trop provocateurs, Vers l’abîme est l’œuvre d’un romancier dont les œuvres furent brûlées par les Nazis en 1937.

 

L’édition actuelle, qui date de 2013, reprend les passages censurés et les réintègre au texte original.

 

Satire féroce et fine de la vie berlinoise de cette époque, ce roman est aussi une violente critique antimilitariste qui passe au crible d’une loupe déformante tous les travers de la société berlinoise de l’époque.

 

A travers le regard de Jakob Fabian et de son ami Stephan Labude, brillants trentenaires aussi idéalistes que désabusés, le lecteur découvre une société berlinoise désemparée qui tente de combattre le tragique de l’existence en se jetant à corps perdu dans les excès.

 

Récit humaniste qui décrit une amitié très forte entre les deux personnages principaux, ce roman est annonciateur des troubles politiques et sociaux qui vont ensuite déferler sur l’Allemagne des années 30.

 

Vers l’abîme se révèle une œuvre lucide et désespérée dans laquelle le héros tente de lutter contre l’absurdité de l’existence, en vain.

 

«Pourquoi faut-il toujours faire comme avant ? Si on avait été logique, on ne serait jamais descendu de notre arbre.» se lamente le héros.

 

La fin du roman sonne le glas des idéaux de jeunesse et l’on ne peut s’empêcher d’y voir un miroir inquiétant de notre époque troublée.

 

A découvrir !

 

Capucine R

 

 

>>> Vers l'abîme, d'Erich Kästner, 2016

 

        

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Rentrer les caractères contenus dans l'image.

Lundi 24Avril 2017

l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30