L’insouciance (Karine Tuil)

L’épopée fiévreuse de personnages pris dans la tourmente du siècle.

Le dernier roman de Karine Tuil est un livre choral qui met en scène quatre personnages principaux : Romain, soldat de retour d’Afghanistan traumatisé par une embuscade qui a tué l’un de ses hommes et en a blessé un autre ; François, riche homme d’affaires pris dans un scandale qui le dépasse ; Marion, jeune et charismatique journaliste mariée à ce dernier ; et Osman, fils d’immigrés ivoiriens, devenu conseiller du président de la République.

 

Livre somme, qui fait s’enchevêtrer quatre destins romanesques, ce roman est aussi une réflexion sur la violence engendrée par notre société.

 

Des hautes sphères du pouvoir aux banlieues en déshérence, l’auteure nous convie à un voyage réflexif sur la monstruosité en germe dans toutes les couches de la population. Qui viendra à bout de cette hydre enfantée par le monde contemporain ? C’est ce à quoi tentent de répondre les protagonistes de cette histoire, sans toujours y parvenir.

 

Chaque personnage se débat avec ses démons intérieurs et tente de survivre, luttant contre un destin qui semble les broyer, à l’image du « fatum » antique.

 

Le dénouement du roman sonne le glas de l’insouciance, impossible dans un monde où l’espoir a peu de place. L’écriture, comme acte de combat, tel est ce que semble nous dire Karine Tuil.

 

A lire absolument.

 

Capucine

 

 

>>> L'Insouciance, de Karine Tuil, 2016

 

 

 

 

 

Tags : 

Comments

karine Tuil

Merci pour cette chronique qui fait envie !

Add new comment

Thursday 18August 2022

M T W T F S S
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31