Vendredi lecture : Faire sensation, de Roy Pinker

La célèbre affaire criminelle dite du bébé Lindbergh provoque un déchaînement médiatique planétaire de 1932 à 1936, soit de l'enlèvement de l'enfant à l'exécution du présumé coupable.

Quand sensationnalisme rime avec journalisme

Ce passionnant documentaire prend appui sur cette histoire retentissante pour aborder l’apparition du sensationnalisme dans le journalisme et les conséquences à long terme de ce phénomène sur le métier de journaliste.

 

L’auteur de ce livre, Roy Pinker est un pseudo : il n’existe pas. Les auteurs Paul Aron et Yoan Vérilhac, enseignants universitaires, font un clin d’œil à l’envoyé spécial inventé de toute pièce par l’hebdomadaire « Détective » pour relater les évènements dans les années 1930.

 

Quand la véracité des informations diffusées est mise en doute

Les articles décrivant cette affaire ressemblent de plus en plus à des récits fictionnels afin d’accrocher le lectorat et accroître les ventes. Le public, d’abord fasciné, met en doute les informations qu’il juge manipulées et déformées.

 

Quand la défiance se transforme en complotisme

Aujourd’hui, la multiplication des canaux de diffusion, le numérique et les réseaux sociaux amplifient le phénomène de méfiance, voire de rejet. Tout le monde peut devenir « reporter » grâce à son smartphone. D’où la propagation des rumeurs, du complotisme et des nouvelles fausses, les fake news. Grâce à cet ouvrage on comprend mieux les difficultés actuelles des médias à fabriquer l’information.

 

Valérie

 

Faire sensation>>> Faire sensation : de l'enlèvement du bébé Lindbergh au barnum médiatique

Roy Pinker, Agone, 2017

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Jeudi 18Août 2022

l m m j v s d
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31